BRAVO MARSEILLE

Dans la serie avec sans cesse de nouveaux épisodes inédits " LA REFORME DE L’ETAT", cela sonne et resonne comme une sentence sans appel qui sent la volonté politique inflexible…et bonne foi oblige, d’excellentes initiatives ont réussi à voir le jour, en particulier pour les procédures en ligne, l’intégration de cas particuliers trop fréquents pour ne pas être pris en compte par la loi générale, l’assouplissement de çi, de mi et de la…

 

Car un seul homme politique a -t-il fait l’expérience de s’asseoir 2 jours entiers au guichet d’une mairie par exemple pour voir, entendre et comprendre…

Un seul homme politique a-t-ll fait l’expérience du chômage, de l’incription à Pôle emploi….?

Un seul homme politique a-t-il veillé un homme sachant qu’il allait mourir le lendemain en salle d’opération (K pulmonaire trop avançé…?

Un seul homme politique a-t- il vécu une petite semaine de congés non payés en cité dans un quartier périphérique …?

Un seul homme politique a -t_il porté à bout de bras des centaines de plateau dans une cafétéria ?souffert dans la chaleur d’un pressing ?porté des tonnes de ciment? supporté des clientes exigentes durant les soldes ? vendu des chaussures à des chaussettes sales ?….

 

Certains ou leurs entourages savent de quoi il est question…et qui n’épargne pas les patrons de PME PMI, les commerçants, les artisants sans lesquels…

Continuer la lecture de « BRAVO MARSEILLE »

Le MuCEM, à voir absolument à Marseille

Le MuCEM, Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, est désormais une visite incontournable pour toute personne de passage à Marseille. Aussi élégant dedans que dehors, le MuCEM vous séduira grâce à son architecture incroyable, ses collections et ses expositions d’une grande richesse ainsi que les points de vue inédits qu’il offre sur le fort Saint-Jean et le vieux port.

Continuer la lecture de « Le MuCEM, à voir absolument à Marseille »

Olympique de Marseille : Une nouvelle défaite à Parme !

Le championnat de France de Ligue 1 reprend la semaine prochaine et l’Olympique de Marseille qui a terminé second du précédent exercice, s’est une nouvelle fois incliné en match amical face au club italien de Parme. Il s’agit de la troisième défaite en 5 matchs pour les joueurs du coach Elie Baup qui fête son premier anniversaire à la tête de l’Olympique de Marseille depuis le départ de Didier Deschamps devenu sélectionneur de l’équipe de France. Malgré la présence des recrues Imbula et Payer qui proviennent respectivement de Guingamp et de Lille, l’OM n’est pas parvenu à montrer un visage séduisant et rassurant à 10 jours de la reprise du championnat.

 

Les marseillais se sont donc inclinés d’un petit but qui a été inscrit en fin de partie à la 77ème minute par le joueur parmesan Palladino. Un but très astucieux puisque le joueur a trompé Mandanda, la gardien marseillais faisant une sortie très hasardeuse, avec un petit lob inscrit de l’extérieur du pied droit. Un but qui arrive alors que les marseillais n’étaient pas particulièrement en danger et que le score filait droit vers un score nul et vierge. En effet, si Parme n’a pas été très dangereux, il en est de même pour l’Olympique de Marseille.

 

La nouveauté de cette rencontre amicale était sans aucun doute la titularisation des deux recrues Giannelli Imbula et Dimitri Payet. Malheureusement, les deux jeunes joueurs n’ont pas montré leur meilleur football même si l’international français s’est procuré 2 occasions au cours du match. Enfin, l’OM a joué sans André Ayew, un joueur très important dans l’effectif marseillais, qui est ménagé en raison de douleurs aux adducteurs.

 

Mathieu Valbuena reste néanmoins la satisfaction de cette rencontre malgré la défaite avec le défenseur Souleymane Diawara. Le défenseur a fait ainsi son grand retour et Mathieu Valbuena a encore une fois montré toute sa volonté, sa détermination et sa hargne. Cependant, le bilan offensif de l’OM sur l’ensemble des 5 matchs amicaux disputés cet été reste faible avec seulement 2 buts inscrits. André-Pierre Gignac et Jordan Ayew ont encore une fois été décevant.

 

L’Olympique de Marseille débutera son championnat la semaine prochaine à Guingamp, le dimanche 11 Août. La rencontre sera d’ailleurs diffusée en direct sur Canal+. On espère que ce déplacement se passera mieux pour les marseillais après leur défaite en Allemagne à Wolfsburg et celle à Parme en Italie.

Marine Le Pen, des politiciens à « menteur/menteur » et la politique du Kärcher…

               

 

« Loi des racailles », « loi islamiste », « communautarisme délétère exacerbé », « bras de fer avec les voyous, les islamistes et les caïds », « intransigeance totale », « fermeté extrême », etc, Marine Le Pen n’y ait pas allée avec le dos de la cuillère lors de sa réaction officielle à la nouvelle nuit d’affrontements en raison parisienne. De là à y voir les fantômes du discours de Nicolas Sarkozy à Grenoble faisant l’apologie de la « méthode Kärcher », il ni a qu’un pas. Mais qu’en est-il réellement? Qui ment à qui? La banlieue a-t-elle pris le pouvoir sur l’ordre National, et est-elle vraiment devenue l’ordre en France? Qui pour stopper cette montée de violence? Entre les paroles et les actes, le fossé est-il si grand? Qui change son fusil d’épaule au fil des prises de pouvoirs?

 

Continuer la lecture de « Marine Le Pen, des politiciens à « menteur/menteur » et la politique du Kärcher… »

Le Boucher, un régal !!!

 Ne vous fiez pas aux apparences … Cette boucherie devenue restaurant vous enchantera !!!

 

   


   L’habit ne fait pas le moine et la devanture ne fait pas le restaurant …

 

   En visite, en week-end, en voyage, trouver un bon restaurant n’est pas toujours chose facile et les déceptions sont souvent nombreuses. Attirés à tort par des enseignes rassurantes et connues voilà que l’on pourrait passer à côté du goût, de la qualité et des saveurs retrouvées. Alors un peu de fantaisie, quittons les grandes artères, les rues et quartiers touristiques aux restaurants certes nombreux mais à la qualité parfois un peu douteuse.

   A vos stylos, voici une très bonne adresse à noter : un restaurant pas banal, la Boucherie !

 

   Si vous venez découvrir Marseille, et que vos pas vous mènent dans le 6ème arrondissement à proximité de la rue de Rome, une rue commerçante aux 1000 boutiques, faites un détour par une rue discrète et arrêtez vous 10 rue de Village.

   

   Nous voici devant une devanture qui pourrait bien passer inaperçue dans cette ruelle à proximité de la place de Castellane. Sortez des chantiers battus vous ne serez pas déçus …

   En effet comment deviner que derrière une allure de petite boucherie de quartier se cache un restaurant où la viande est à l’honneur, cuisinée avec amour et d’une finesse irrésistible … Chaque bouchée de ce boucher fond délicieusement en bouche et les accompagnements et diverses sauces apportent de la magie dans vos assiettes !!!

   Les viandes sont sélectionnées avec attention par le propriétaire boucher, issues des meilleures races françaises comme la Limousine et la Charolaise.

   Avant la préparation de votre plat le cuisinier vient à vous pour vous présenter la pièce de bœuf qu’il va sublimer, afin de s’assurer qu’elle vous convient. Quelle délicate attention !!! 

  

   Voilà donc un restaurant qui remplit trois critères indispensables pour passer une agréable soirée: Qualité, quantité, et beauté du lieu. En effet, derrière le stand habituel d’une boucherie classique se trouve une petite salle arborée, avec ses tables en bois intimistes séparées par de belles plantes, bref un cadre très agréable et surprenant.


   Avis aux carnivores, aux amateurs de viande et autres gourmets, si vous passer par le 6ème arrondissement de Marseille, arrêtez vous pour découvrir les carpaccios, les tartares, le pavé aux morilles ou autres plats délicieux servis dans cette ancienne boucherie devenue restaurant depuis la fin des années 90. 

   Entre amis, en amoureux ou en famille, je vous conseille cette adresse, dans ce cadre romantique et chaleureux vous ne serez pas déçus.

 

   Bien sûr, qu’on se le dise, la qualité a un coût mais vos papilles vous remercieront !!!

 

   Bonne dégustation …

Encore un règlement de compte à Marseille !

Dans la nuit du samedi au dimanche 23 juin 2013, aux alentours de 23 h 45, un homme de 27 ans s’est fait abattre dans son véhicule. Cet assassinat à la Kalachnikov semble être le dixième règlement compte à Marseille depuis le début de l’année…

 

Les faits se sont déroulés dans une rue du XIVe arrondissement, qualifiée de « calme », dans un quartier peuplé de petits pavillons proprets : 

 

« Bon-Secours ».

 

Une quarantaine d’impacts de balles ont été retrouvés sur le véhicule de la victime, condamné il y a quelques années pour des vols à main armée notamment, ainsi que des violences mais pas pour trafic de drogue.

 

Après une année 2012 des plus sanglante dans la plus célèbre des villes de la région PACA, avec 24 tués par balles, Manuel Valls avait mis en place un vaste plan d’actions, dont la création de deux zones de sécurité prioritaires (ZSP).

Ils seraient d’ailleurs utile de savoir si les deux derniers meurtres par balles à Marseille se sont produits dans ces zones, et à mon avis, "rien n’est moins sûr".

 

Et vous, chers lecteurs, que répondriez-vous à la question suivante : « l’Etat peut-il arrêter cette spirale destructrice à Marseille ? Si oui, par quels moyens ? »

 

Pour ma part, je pense que la population marseillaise en a assez d’être montrée du doigt par les assassinats à répétition. De plus, les habitants des quartiers sensibles doivent y ressentir de l’insécurité permanente…

 


Plusieurs solutions, selon moi, existeraient pourtant et devraient être examinées par le gouvernement.

 

La plus rapide mais la moins réalisable, consisterait à envoyer l’armée dans les zones de « non droit en France, et particulièrement à Marseille. Cette solution fut utilisée de manière radicale par les Brésiliens pour chasser les trafiquants de drogue, entre autres, des « Favelas ».

Mais je l’avoue, cette idée ne serait pas très « amicale »et risquerait de choquer toute ou une grande partie de la population Française, sans oublier qu’il pourrait y avoir des victimes collatérales civiles…

Aussi, utiliser la force pour contrer la force est peut-être à employer pour réaliser de grosses interpellations sans faire de victimes, sauf en cas de légitime défense de l’armée ou des Forces de l’ordre appuyées par celle-ci.

 

La deuxième solution, plus réaliste, serait de faire voter des peines d’emprisonnement bien plus lourdes que ce qui est appliqué aujourd’hui en France. Sachez que dans notre beau pays, chers Français, la peine maximale de prison avoisine les trente années incompressibles.

Chacun sait ce qu’il en est aux Etats-Unis. Là-bas, il n’est pas rare de voir des peines de plusieurs centaines d’années de prison.

Pour des tentatives de meurtre, outre Atlantique, un délinquant pourrait se retrouver avec plus de vingt ans d’emprisonnement sans difficultés.

 

Avec ce genre de sanction, pas sûr que les caïds Marseillais, par exemple, continuent de faire justice eux-mêmes aussi facilement. Peut-être se diront-ils alors : « Avant, je risquais un quart de siècle d’enfermement, maintenant c’est beaucoup plus…Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? »

 

Bon, vous me direz sans doute qu’un homme ayant ce genre de questionnement ne serait certainement pas « quelqu’un qui règle ses comptes aussi facilement que cela ».

 

Toujours est-il qu’il est plus que temps pour François Hollande de passer à la vitesse supérieure afin de tenter d’éradiquer des quartiers « chauds » de France les « gangs, racailles, trafics de stupéfiants… » 

Marseille, un mort par balles supplémentaire… Jeudi 09 Mai 2013

Fait divers une nouvelle fois tragique dans les quartiers nord de Marseille ce jeudi soir, 09 Mai 2013. Un homme circulant en voiture a été tué par balles par deux hommes qui circulaient à deux roues.

 

Alors qu’il était seul à bord de son véhicule jeudi soir, un jeune homme (de 17 ans) s’est fait littéralement criblé de balles à proximité de la Maurelette (quartier Nord de Marseille). Pas encore mort lors de l’arrivée des marins-pompiers qui se sont immédiatement occupés de lui, malheureusement en vain, il semblerait que la victime ait été atteinte par 23 balles de calibre 9 millimètres. De source policière, l’arme qui aurait été utilisée serait une fusil mitrailleur.

 

Alors que mercredi 08 mai, nous pouvions apercevoir Manuel Valls, notre ministre de l’Intérieur, tout sourire et presque main dans la main, ambiance folichonne, redescendant les Champs-Elysées : les règlements de compte se poursuive dans la cité Phocéenne…

 

En effet  la victime de ce jeudi soir amène tout juste à 6, le nombre de tués à Marseille depuis le début de l’année. On se demande ce que fait notre ministre de l’Intérieur pendant ce temps…

 

Cette si belle ville qu’est Marseille, est balafrée un peu plus à chaque règlement qu’elle compte dans ses rues. Combien de temps encore, le gouvernement en place, fera en sorte de restaurer l’ordre et de faire la guerre aux bandits tels l’a fit récemment l’armée brésilienne dans ses favelas ( avec un peu moins de sang, si possible) ?

 

Nous terminerons cet article par un petit rappel détaillé, trouvé sur un site web « www.thierry-colombie.fr », des règlements de compte à Marseille depuis le début 2013…

 

«  16 mars, Marseillais carbonisé
Tué par balle, un individu est retrouvé carbonisé à l’intérieur d’une voiture incendiée dans une cité des quartiers Nord de Marseille. Âgé de 19 ans, il était originaire de la cité Font-Vert» (14e arrondissement). Le jeune homme, qui allait fêter ses 20 ans en avril, était peu connu des services de police, juste pour vols ou dégradations.

 

13 mars, fusillade à la kalachnikov à Marseille
Deux personnes sont tuées et une troisième grièvement blessé dans une fusillade dans la cité des Bleuets, dans le 13e arrondissement de Marseille. Le procureur de  la République, Jacques Dallest, évoque une "grande sauvagerie" et parle d’une "exécution."

 

9 mars, tué devant la prison des Baumettes
Aissa Lanane, âgé de 25 ans, est tué de plusieurs balles quelques minutes après avoir recouvré la liberté, devant la maison d’arrêt de Marseille. Il venait de purger une peine de trois ans pour extorsion de fonds et n’était pas connue pour trafic de stupéfiants. Les tueurs, à moto, se sont enfuis après avoir abattu leur objectif devant de nombreux témoins. C’est la première fois qu’un individu est abattu devant les Baumettes.

 

28 février, premier homicide de l’année
Kemissi « Bine » Amari est abattu de deux décharges de fusil à pompe calibre 12 ; la scène s’est déroulé dans la cité des Oliviers – 13ème arrondissement de Marseille. Connu pour être un ami intime de Lyes GOUASMIA, "Bine" venait de recouvrir la liberté après avoir été arrêté en février 2010 alors qu’il go fastait 120 kg de résine de cannabis entre l’Espagne et Marseille.

 

31 janvier, Marseille, à l’arme de guerre
Un homme de 26 ans, connu pour "stups" est blessé par balles à l’arme de guerre dans les quartiers Nord de Marseille. Il aurait été pris en chasse par des individus armés d’une Kalachnikov, alors qu’il se trouvait à bord de sa voiture sur le chemin du Vallon d ‘Ol (15e arrondissement). La victime a été placée sous bonne garde à l’hôpital de permanence. Cette tentative d’ assassinat fait suite à celle du 14 janvier où un autre individu "stups" avait été la cible d’inconnus dans les quartiers Est de la ville.
 »

 

 

… ça fait vraiment froid dans le dos. 

Edwy Plenel, refondateur de la gauche romantique

Dans un long texte intitulé « L’abîme ou le réveil », Edwy Plenel fait part de ses frustrations, éprouvées par une large part de l’électorat de François Hollande, et de son espoir de voir l’individuel et le collectif apoliticiens provoquer le sursaut. « Ni dieu, ni césar, ni tribun… », cite-t-il. Ce véritable appel n’étant pas en accès libre sur Mediapart, souffrez de ne trouver ci-dessous qu’une évocation caricaturale assumée.

Continuer la lecture de « Edwy Plenel, refondateur de la gauche romantique »

Bac Nord Marseille : les mis en cause retrouvent la considération de Manuel Valls

Sébastien Bennardo, révoqué de la police en août 2012, sera donc le seul policier de la Bac Nord de Marseille à ne pas bénéficier du coup d’éponge général. Tout le monde est soit muté, soit réintégré à Marseille, sauf lui. Car saisir de l’argent, des stupéfiants, des cartouches de cigarettes, et en tirer profit personnel était certes répréhensible, mais la hiérarchie aurait omis de le signaler aux intéressés. Un oubli véniel, sans aucun doute.

Continuer la lecture de « Bac Nord Marseille : les mis en cause retrouvent la considération de Manuel Valls »