Les troubles alimentaires, une conséquence des régimes amaigrissants chez les jeunes

 

 

 

 Les régimes amaigrissants causeraient de sérieux dommages physiques et psychologiques pour les jeunes adolescents. Véritables risques, les régimes amaigrissants se révèlent être les principales conséquences des troubles alimentaires chez les jeunes.  


Continuer la lecture de « Les troubles alimentaires, une conséquence des régimes amaigrissants chez les jeunes »

LA FIBROMYALGIE…Une maladie peu connue…

 

Son nom vous est inconnu ou vous l’avez peut-être déjà entendu sans savoir ce que c’est.  Je dirais que c’est presque normal car la fibromyalgie est une maladie qui cause un réel handicap dans le quotidien mais qui est, aujourd’hui toujours trop peu connue.

Continuer la lecture de « LA FIBROMYALGIE…Une maladie peu connue… »

Les sels d’aluminium sont-ils vraiment dangereux pour la santé ?

 

 

Depuis les années 90, les sels d’aluminium dans les vaccins font polémique. Une association de patient, E3M, a relancé le débat ces dernières semaines en déposant une pétition au ministère de la santé demandant le retrait des vaccins contenant des sels d’aluminium. Est-ce vraiment une bonne idée ?

 

Continuer la lecture de « Les sels d’aluminium sont-ils vraiment dangereux pour la santé ? »

La fille qui n’aimait pas les miracles : Un roman à multiples facettes

"La fille qui ne croyait pas aux miracles" est un roman qui mélange plusieurs genres pour nous donner un récit unique et inoubliable. La romancière va nous présenter une jeune fille de dix-sept ans qui s’appelle Cameron. Elle est gravement malade et sait que ses jours sont comptés. D’ailleurs, elle croit dur comme fer qu’elle s’éteindra avant ses dix-huit ans. Mais cette perspective n’enchante guère sa mère qui décide de l’emmener dans une ville étrange et magique à la fois…

Il paraitrait que, là-bas, il se passe de drôles de choses. De véritables miracles peuvent y éclore. Cameron y trouvera-t-elle la paix ?

 

Ce roman est accrocheur grâce au charisme et à la malice de la jeune Cameron. Malgré son état critique, elle a toujours le mot pour rire et ne passe pas son temps à s’apitoyer sur son sort. Très rapidement, on va s’attacher à cette jeune fille qui se dévoilera petit à petit au fil des chapitres. 

Puis, le surnaturel va s’inviter dans son quotidien. Quelle est donc cette ville qui lui fait miroiter tant de promesses ? Peut-elle guérir de son cancer ou pas ?

 

L’histoire oscillera constamment entre légèreté et drame. Le lecteur passera du rire aux larmes avec une facilité déconcertante. Certains passages du livre pourraient paraître déroutants voire saugrenus mais on continue à s’intéresser à l’existence de cette jeune fille tellement attachante. 

Même si on s’y attend, le dénouement du livre fait l’effet d’un coup de poignard dans le ventre. C’est si injuste qu’on ne peut s’empêcher d’être secoué en refermant le roman.

 

Cette fille qui ne croyait pas aux miracles a su nous toucher et nous émouvoir à travers son histoire intense, drôle et triste à la fois. La romancière Wendy Wunder a réussi le pari fou de nous concocter un récit à la hauteur de toutes nos attentes. 

Plus qu’une histoire, c’est une formidable leçon de vie et de courage qui nous attend au fil des pages.

 

 

La santé en chiffres

 Vous aimez la santé et le bien-être ? Vous aimez manier les chiffres ? Vous allez être servi avec ce petit tour d’horizon qui traque les pourcentages en matière de santé. 1, 2, 3,… C’est parti !

 

30% des moins de 15 ans en France auraient des problèmes d’allergies. La preuve :

20% des consultations aux urgences pédiatriques sont dues, en automne et en hiver, à l’asthme.

70% des asthmes allergiques chez l’enfant sont liés aux acariens. Vous savez, ces petites bestioles pas très sympathiques et quelque peu ragoûtantes.

 

Concernant l’asthme, il faut savoir que 30% des rhinites allergiques non traitées évoluent vers cette maladie respiratoire.

4 millions et plus de Français sont asthmatiques. Ces pathologies sont pénibles à vivre au quotidien et potentiellement dangereuses. Il est nécessaire de bien les faire suivre car on peut les prévenir et même les traiter.

 

Les adultes aussi souffrent d’allergies, notamment alimentaires, pour environ 4% d’entre-eux.

 

 

Continuer la lecture de « La santé en chiffres »

Existera t-il demain un anti-virus universel ?

 

La découverte des antibiotiques a été au siècle dernier, une des plus importantes du monde médical, pour ne pas dire la plus révolutionnaire.

Les molécules antibactériennes qui les composent, permettant en effet de détruire des bactéries responsables autrefois de maladies mortelles et qui ont totalement disparu.

Toutefois, les chercheurs tentent en permanence de les améliorer, pour parer à la résistance croissante des bactéries, qui les rendent moins efficaces.

Ce qui est intéressant avec les antibiotiques, c’est qu’ils sont capables de détruire des espèces bactériennes très diverses, ainsi sont-ce des molécules dites "généralistes".

Par contre il faut faire une distinction entre bactéries et virus. En ce qui concerne ces derniers en effet, il n’existe pas de traitement qui soit équivalent aux antibiotiques.

Les quelques traitements antiviraux restent spécifiques et ne sont donc capables de traiter qu’un virus bien spécifique.

 

Eh bien un nouvel espoir en la matière, nous viendrait de l’université de Boston, dans les laboratoires de laquelle, des virologues, auraient découvert un "composé antiviral", selon eux capable je cite : De "tuer" une large palette de virus, qui ne sont absolument pas apparentés.

Les tests ont été réalisés en premier sur des virus "répliqués" en laboratoire, comme celui d’un cousin de l’agent provoquant la rage (la stomatite vésiculaire). Poursuivant leurs essais sur d’autres virus, les laborantins se sont aperçus que leur nouvelle molécule, sans rentrer dans des détails scientifiques compliqués, empêchait l’enclenchement de ce que l’on pourrait appeler "la machinerie" qu’utilisent les virus pour "copier leurs génomes", en bref leur composé qu’ils ont baptisé du code barbare de  CMLDBU3402, bloquerait toute transcription et serait capable de traiter des virus qui auraient des caractéristiques similaires.

 

Bien entendu il ne faut pas crier victoire trop tôt, car il faudra attendre une expérimentation dans un premier temps sur l’animal, puis sur l’être humain, afin de déterminer si tout risque d’effet secondaire peut être écarté, ainsi qu’une éventuelle toxicité.

Les virologues de l’université de Boston, se veulent toutefois optimistes et affirmeraient que dans l’état actuel des choses, leur procédé antiviral, serait susceptible d’enrayer, voire détruire un bon nombre de virus pathogènes, tels que la rougeole, la rage, les oreillons et même Ebola.

Certes ces maladies demeurent rares, mais en cas d’infection par certaines de leurs souches, elles restent mortelles chez les personnes contaminées, à plus de 90%.

 

Autant dire donc que cette découverte présenterait un intérêt indiscutable.

 

 

L’enfer des entasseurs compulsifs

Combien de fois avons-nous esquisser un léger sourire en regardant l’émission "C’est du Propre" sur M6 où deux gentilles dames venaient à la rescousse de gens dépassés par le ménage ? Le ton est bon enfant et rafraichissant.

Mais, dans la réalité des faits, ce n’est pas toujours évident car certaines personnes ont véritablement un problème avec le rangement. Pire encore, ces gens commencent à ramasser et entasser tout ce qui se trouve sur leur chemin. Ils deviennent ainsi des entasseurs compulsifs. Et lorsqu’on tombe dans cet enfer, il est très difficile de s’en sortir.

Au début, cette maladie peut passer inaperçue. Mais, très rapidement, la personne commence à perdre pied. Elle ne jette plus rien et se met à ramener des tas d’objets superflus, quitte à les entasser dangereusement à droite et à gauche. Et c’est bien là que le bât blesse, car, plus elle ramènera de choses chez elle et plus elle se mettra délibérément en danger. 

Bientôt, elle finira par s’isoler et à se retrouver seule avec son problème psychique.

La raison de cette brutale descente aux enfers est souvent dû à un chagrin immense ou à un traumatisme insurmontable.

Les personnes s’enferment alors dans un cercle vicieux qui finit par les mettre en danger.

Incompris par leur entourage, elles s’obstinent davantage dans leur entassement compulsif.

 

Plusieurs émissions, notamment sur la chaîne TEVA, nous ont montré le quotidien de ces personnes au bord du gouffre. Sans aide, il est quasiment impossible de s’en sortir. C’est pour cette raison qu’à travers cette émission, plusieurs spécialistes des problèmes comportementaux interviennent sur le terrain. Mais, il ne sera pas simple de guérir de ce TOC. Comme pour toutes les autres maladies, une rechute est toujours envisageable.

 

Ces émissions ne sont-elles pas trop optimistes ? En effet, les patients s’en sortent toujours, avec le sourire. Mais, dans la réalité, combien de personnes souffrent encore de ce mal être profond qui ronge de l’intérieur ? Difficile de le dire car tout se passe derrière les volets clos des maisons et appartements.