La conférence de presse internationale de Jean-Marie Le Pen

lepen.jpg

Ce vendredi 30 mars 2007, Jean-Marie Le Pen a rencontré la presse internationale au siège de son parti. Le quatrième homme revendique une place plus élevée, se disant bien au dessus du score que les sondages lui prêtent. Et de fait il a développé un programme très détaillé devant la presse, comparant son programme avec ce qui se fait dans les autres pays.



La Grande-Bretagne aurait supprimé le regroupement familial, la Suisse attribuerait les allocations sociales en fonction de la préférence nationale et aux Pays-Bas, les immigrés seraient tenus de passer un test de langue. Jusqu'aux Etats-Unis qui sont cités en exemple pour leur politique commerciale et les fortes taxes qui y sont appliquées en matière d'importation, afin de développer son programme dans lequel figurent ses propositions, dans 70 pages soumises au scrutin des prochaines élections!

Et l'on peut se dire que le candidat conservent toutes ses chances, car la campagne a comme un goût de déjà vu.

Ségolène Royal s'est un peu écartée des "éléphants", un peu à la manière de Jospin dont le programme "n'était pas socialiste", et si les "petits" candidats sont relativement nombreux, les sondages ne leur prêtent que peu d'intentions de vote. Le "vote utile" est devenu complètement aléatoire avec l'apparition de François Bayrou, et Nicolas Sarkozy voit son bilan remis en question après l'émeute du 27 mars à la gare du nord. Nous savons tous que les sondages sous-estiment Jean-Marie Le Pen, après en avoir fait l'expérience en 2002. Mais les sondages sont pourtant relativement réalistes: rarement une élection aura été aussi indécise, les électeurs n'étant pas sûrs de conserver leurs votes au dernier moment.

Pour tous ceux qui suivent la campagne attentivement, il est indéniable que le candidat du FN fait une campagne posée, prudente, et bien développée. Ses discours sont frappants, ces positions plus réalistes, concernant l'avortement par exemple, mais aussi concernant l'euro, et par cette conférence, il se positionne comme un candidat réaliste et prêt à affronter un deuxième tour, plus que probable d'après lui. Ne déclare-t-il pas: "Je me trouve au-dessus de la barre des 20% qui sera, à mon avis, la barre qualificative".

3 réflexions sur « La conférence de presse internationale de Jean-Marie Le Pen »

  1. C’est l’homme qui fait peur…
    (Commentaire posté sur le site de LIBERATION mais jamais publié, n’a pas plu au modérateur probablement)

    Les Français ne sont pas duppes…

    Nous savons très bien que le soucis ne vient pas vraiment des idées de Jean-Marie Le Pen… mais de l’homme lui-même car il est tellement intègre politiquement et en quête de vérité qu’il risquerait de renverser certains réseaux établis… Ah c’est sûr qu’au niveau médiatico-juridique, l’homme en tient une bonne couche : on ne compte plus ses multiples condamnations au franc symbolique !

    Les puissants de France, ceux qui se refilent le pouvoir en alternance depuis des décennies, se servent malhonnêtement de l’opinion matraqué des dociles et sensibles français pour les faire crier au racisme, à la xenophonie, au scandale…

    C’est ce qu’on appelle la dominance des plus forts sur les faibles, les petits, les sans grade.

    Avant ce genre de caste dominaient physiquement les peuple par la violence et comme la citoyenneté l’a interdit, maintenant ils dominent par l’orientation de la pensée et l’ostracisme des adversaires sérieux.

    Moi j’ai envie de savoir, de connaître la vérité.
    Car elle n’a pas de prix, et puis même si on tombe bien bas en connaissant cette vérité…. nous pourrons repartir sur de bonnes bases reconstruire progressivement la France, ses industrie, son agriculture, ses industries dans la dignité et le respect des français.

  2. Bien dit
    En effet, le discours de Mr le Pen est réaliste et je pense va redonner de l’espoir à ceux qui n’en ont plus.On peut sauver la France mais je pense que les autres partis n’en ont pas envie : le système n’a pas prévu cela, pour eux, tout doit continuer vers le bas.
    Merci Mr le Pen

  3. Ah…, les élections présidentielles vont commencer … :-(((
    A chaque fois qu’il y a des élections présidentielles en France, voilà que la France s’en sort avec une mauvaise image à cause de jean-marie le pen.
    Ecoutez bien ce qu’il va se dire entre nationalistes, les insultes qui vont se déverser les uns contre les autres…
    Ecouter les nationalistes européens s’écorcher les uns, les autres.
    Ce n’est même pas risible tellement que c’est désolant pour notre pays. Et oui, que voulez-vous, le pen est certainement le seul politicien à avoir un mouvement politique composé avec des gens dont leurs propres histoires vous feraient avoir froid dans le dos.

Les commentaires sont fermés.