10 cartes sur les batailles de l’eau en France et dans le monde

Au lendemain du sommet sur l’eau à Marseille, nous avons recherché les cartes qui témoignent de la dégradation des ressources en eau en France et dans le Monde. Issues d’enquêtes collaboratives ou de données officielles, ces cartes nous rappellent que le recoupement d’informations fiables est un puissant outil de lutte pour la préservation de nos ressources.

1/ France

A/ La carte accablante de Que Choisir :

Que choisir a extrait les résultats des analyses de l’eau de 36 568 communes de France du site du ministère de la Santé).

Six critères sont pris en compte : pesticides, nitrates, sélénium, qualité bactériologique, aluminium, radioactivité.

Pour un critère donné, l’eau d’une commune est considérée comme non conforme si plus de 25 % des analyses pour ce critère sont supérieures à la norme.

 

 

 

 

http://www.quechoisir.org/environnement-energie/eau/eau-potable/etude-la-qualite-de-l-eau-du-robinet-de-votre-commune

 

 

 

B/ Incidents liés à des pollutions :

Autre carte complémentaire à celle de Que Choisir, cette Google Map recense les différentes pollutions bactériologiques, chimiques et agricoles de l’eau en France. 

La carte recense les dates des incidents en sa basant sur les déclarations de non-conformité de l’eau. Elle précise s’il y a eu des coupures d’eau  liées à la détection de produits polluants dans l’eau.

 

http://maps.google.fr/maps/ms?msid=207456217881936842291.0004aef24b19f1542c8c3&msa=0

 

 

C/ Opération prix juste 

Une autre Google Map ouverte par 60 millions de consommateurs et la fondation Danielle Mitterrand, dénonce le manque de transparence des opérateurs privés et des autorités publiques sur le prix de l’eau.

60 millions de consommateurs et la fondation Danielle Mitterrand ont recensé les prix de l’eau sur tout le territoire.

Les consommateurs sont invités à rentrer le prix du mètre cube dans leur commune. Une enquête collaborative qui permet de matérialiser les inégalités de qualité et de prix sur tout le territoire.

L’appel citoyen est d’ailleurs accompagné d’une pétition pour que les habitants d’immeubles collectifs bénéficient d’une information complète sur leur consommation d’eau.

 

 

 

http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&t=h&s=AARTsJqE1plcGZwseeAtmLMeyIjiv3TMdw&oe=UTF8&msa=0&msid=114486811894535219690.00045c6ba9fecd1a4ac54

Le site prixdeleau.fr a également mis en ligne un compteur sur les fuites des canalisations.

D/La pollution des rivières :

Le site eau évolution nous invite à mener « une réflexion participative sur l’état des eaux et son évaluation, sur la pertinence des données sur l’eau, et sur un nouveau paradigme pour l’eau potable et l’assainissement. » Ses cartes permettent de faire varier les paramètres pour identifier en un coup d’œil l’état de contamination de nos ressources en eau par les nitrates, chlorures, pesticides et bien d’autres polluants. 

 

 

 

http://eau-evolution.fr/cartes/

Dommage que les auteurs n’aient pas choisis de transférer leurs données sur Google Map, cela aurait permis de donner une réelle dimension participative au projet et surtout d’actualiser la carte en temps réel.

 

 

E/ La radioactivité dans les cours d’eau

Nos cours d’eau sont trop souvent pollués par des produits radioactifs, liées à des pollutions issues de l’industrie nucléaire.

Cette carte montre l’étendue des pollutions aquatiques générées par le nucléaire partout en France :

 

 

http://www.mesure-radioactivite.fr/public/s-carte.html

 

2/ Monde :

A/ Les infractions aux USA

Preuve qu’en France, on aurait besoin d’une bonne mise à niveau en matière de data-journalisme, on notera cette remarquable initiative du New York Times qui a géolocalisé toutes les infractions à la loi sur l’eau (Clean Water Act) en s’appuyant sur des données officielles :

Un travail impressionnant :

 

http://www.nytimes.com/interactive/2009/09/13/us/0913-water.html

B/ L’eau et l’énergie

L’excellent site américain Spectrum.iee.org a réalisé une carte qui met en avant les points de tensions liés à l’utilisation de l’eau dans la production d’électricité.

Sa carte adresse un gros warning à la France : nos centrales nucléaires qui utilisent l’eau des rivières pour refroidir les réacteurs sont loin d’être infaillibles. En cas de vague de chaleur, la force hydrique des rivières diminue tellement qu’elle ne permet plus de réguler la température des réacteurs.

http://spectrum.ieee.org/static/watermap

 

 

 

C/ Global stress hydrique :

Sur son blog consacré au data journalisme, le Guardian nous offre une carte du stress hydrique  partout dans le monde :

 

 

http://www.guardian.co.uk/news/datablog/interactive/2011/jun/27/data-store-water

 

 

 

D/ Océans et réchauffement climatique

Où l’on apprend que si l’eau monte de 14 mètres ces prochaines années, Barcelone, Amsterdam et Miami seront englouties !

 

http://flood.firetree.net/?ll=44.5905,40.0781&z=14&m=13/

E/ La carte de l’or bleu 

Qui détient l’or bleu ? Qui en manque cruellement ?

Cette carte représente les pays en fonction de l’importance de leurs réserves en eaux douces.

En Amazonie, le Brésil détient à lui seul un cinquième des ressources en eaux douces mondiales. De son côté, le Koweit ne détient aucune ressource en eau douce.

 

http://www.worldmapper.org/display.php?selected=102

Une réflexion sur « 10 cartes sur les batailles de l’eau en France et dans le monde »

  1. [b]avec en prime les résidus des médicaments et autres substances plus ou moins « licites » éliminés par les humains … Article de synthèse bien fichu, merci pour l’effort et bravo.[/b]

Les commentaires sont fermés.