Britney Spears et Madonna menacées de mort

« Propagatrices de la culture satanique », Britney Spears et Madonna sont menacées de décapitation par une organisation palestinienne.

Une organisation palestinienne, considérée par les USA et Israël comme une organisation terroriste, menace directement les deux chanteuses américaines.

Interrogé par Aaron Klein, auteur du livre « Schmoozing With Terrorists: From Hollywood to the Holy Land, Jihadists Reveal Their Global Plans to a Jew », le porte-parole des Popular Resistance Committees (PRC) aurait proféré des menaces de mort aux deux « trainées » que seraient Madonna et Britney.

Selon Aaron Klein, Muhammad Abdel-Al aurait déclaré : « Si je rencontre des deux trainées, j’aurai l’honneur – je répète l’honneur – d’être le premier à leur couper la tête si elles continuent à répandre leur culture satanique ».

4 réflexions sur « Britney Spears et Madonna menacées de mort »

  1. Toujours des menaces…
    Un site islamiste a mis en ligne lundi une vidéo présentée comme émanant d’Al-Qaïda et appelant à des actions « d’extermination collective » pour terroriser l’Occident. « Il faut porter le terrorisme islamique dans les pays d’Occident pour en faire un phénomène semblable à celui des catastrophes naturelles », dit une voix anonyme dans la vidéo mise en ligne sur le site internet ekhlaas.

    Ce même site avait annoncé le 12 septembre la diffusion prochaine de la vidéo, la troisième d’Al-Qaïda attendue à l’occasion du 6e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

    « Ainsi, se produiront des actes d’extermination collective (en Occident), où les gens sentiront que leur bien-être leur apporte aussi la mort (…), créant alors un équilibre de dissuasion entre nous et eux », ajoute la voix. Intitulée Les conquêtes de New-York et de Washington: raisons et motivations, la vidéo est signée « Al-Tanzim » (l’organisation), qui semble être un nouvel organe médiatique du réseau dont le nom en arabe est « Tanzim Al-Qaïda ». (belga)

  2. @ libertus
    et il ne faut pas céder, ne pas fermer les yeux : pour cela, il convient que les Musulmans s’allient avec le Monde libre pour combattre les Islamistes (qui, je le rappelle, ne sont pas du tout Musulmans)… Ne devraient-ils pas édicter une fatwa condamnant de tels agissements ?

    En effet, se servir du Coran pour appeler à la tuerie de masse, pour perpétrer des attentats atroces et aveugles, est interdit… par… le Coran lui-même !

    N’y a-t-il pas un Commandement de Dieu, qui précise : « POINT TU NE TUERAS TON PROCHAIN » ? Pourtant, ce Commandement de Dieu est en vigueur, aussi bien en Islam, qu’en Christianisme, qu’en Judaïsme !

  3. recherchez Wafa Sultan sur le net et regardez la vidéo en français
    Il y des musulmans courageux….il y en a même beaucoup (ex:Wafa Sultan)

    L’ennui c’est que ce sont les courant les plus extremistes qui progressent le plus vite….

    Wahabisme, salafisme, secte soufie déobandi je passe sur certains courants chiites que je connais moins.

    Voici quelques info sur les déobandi

    (Le soufisme est une composante de l’islam qui a généralement bonne presse car elle encourage une relation personnelle avec Dieu (ex derviches tourneurs).On voit malheureusement que cette mouvance elle aussi est gangrénée par l’extremisme)

    Près de la moitié des mosquées de Grande-Bretagne sont gérées par une secte radicale de l’islam sunnite, dont le chef spirituel au Royaume-Uni appelle les musulmans à « verser le sang » au nom de la religion, a indiqué le Times dans son édition de vendredi.

    Citant une copie d’un rapport de police, le quotidien précise que plus de 600 des 1.350 mosquées britanniques sont gérées par la secte Deobandi, mouvement fondamentaliste présent notamment en Afghanistan et au Pakistan et qui prêche un islam délivré de l’influence « amorale » de l’Occident. Ce mouvement gère également 17 des 26 séminaires islamiques de Grande-Bretagne. 80% des responsables religieux musulmans du pays ont ainsi suivi une formation donnée par la secte.

    Un porte-parole de Scotland Yard n’a pas été en mesure de confirmer les informations du Times. Selon le journal, le principal chef religieux du mouvement en Grande-Bretagne, Riyadh ul-Haq, a par le passé condamné l’amitié entre musulmans, juifs et chrétiens estimant qu’elle « tournait en dérision la religion d’Allah ». Le leader religieux avait exhorté ses fidèles à ne pas tomber sous l’influence diabolique » des non-musulmans

    Edifiant!Non?

  4. Vive l’islam libre et non extrémiste honte a nous d’être associés a des assassins (qui ne sont mm pas musulmans on porte le chapeau ) combattons ensemble pour ttes les injustices (terrorismes, sionnismes …. ) VIVE LA PAIX

Les commentaires sont fermés.