1ere réunion en France sur le reméde qui guérit du VIH/SIDA

REUNION DU 8 JANVIER 2009

SIDAVENTURE ET REPRESENTANT MALGACHE 

Etaient présents :

 

        Christian CAVALLI, Président association Sidaventure

        Colette JOSSERAND, Secrétaire association Sidaventure

        Maître Philippe DISAINE RAKOTONDRAMBOAHOVA, Avocat au Barreau de Madagascar représentant l’équipe de chercheurs malgaches

        Mr HOFFMAN, Délégué Franco-Canadien de Sidaventure

 Lieu : locaux de l’association Sidaventure CH Robert Boulin à Libourne (33)  

Maître Philippe Disaine Rakotondramboahova, avocat au Barreau de Madagascar, représentant l’équipe médicale, nous résume la situation. L’équipe est composée de professeurs, médecins, personnel médical, chercheurs, avocat.

 

Le professeur travaille depuis 10 ans sur la recherche du remède contre le VIH/SIDA. Ce traitement guérit les séropositifs, ce n’est pas un vaccin contre le VIH/SIDA. Ce remède à base de plantes a permis de guérir définitivement 4 patients à Madagascar et 7 à l’Ile Maurice. Le médicament, pour l’instant, est administré sous forme de sirop, pendant 1 à 2 mois, sous surveillance et suivi médical strict. Des conférences ont eu lieu sur l’île par le Professeur et son équipe pour faire reconnaître sa découverte. Le premier patient, qui a bénéficié de ce traitement en 2003, est à ce jour toujours négatif au VIH.

 

A Madagascar, la sélection des malades se fait auprès des médecins traitants. Ils sont choisis sous certaines conditions : accepter l’isolement pendant 2 mois, rapports protégés ensuite, pas d’alcool….

 

Il y a 4 phases :

 

  1. thérapeutique
  2. clinique
  3. reconnaissance mondiale
  4. mise à disposition du traitement

 

Nous sommes dans la 3ème phase. Pour avoir la reconnaissance mondiale, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) demande la guérison de 200 malades.

La prise en charge des 200 patients ne pouvant se faire à Madagascar faute de moyens et d’appareils adaptés, les autorités de l’Ile Maurice étaient d’accord pour les accueillir à condition  que les Malgaches leur révèlent le nom des plantes et non les codes, ce à quoi l’équipe se refuse catégoriquement.

 

Elle a aussi contacté des laboratoires qui voulaient aussi s’approprier la formule ou tout simplement la mettre au fond d’un tiroir pour continuer à vendre leurs médicaments. C’est honteux !!

 

Comment aider les Malgaches ? Quelles sont les solutions pour que leur découverte, qui sauve des vies, devienne mondiale, sans se la faire voler ? Où doit se faire la prise en charge des 200 malades, Madagascar ou France ? Où trouver les partenaires voulant financer le projet ?

 

Après concertation, avant de trouver les 200 malades, il serait important qu’une prise de contact se fasse entre l’équipe malgache et Sidaction. Ceux-ci pourraient se rendre à Madagascar afin de rencontrer l’équipe médicale, les malades, le Ministère de la Santé….., si c’est possible avant juin. Cela permettrait que le professeur malgache soit invité par Sidaction à la convention nationale de la lutte contre le SIDA 2009 qui a lieu à Paris afin de présenter sa découverte en toute sécurité.

Au mois de novembre à Cologne devrait avoir lieu la convention internationale de la lutte contre le SIDA. Il serait essentiel que le professeur ayant trouvé le remède, et éventuellement une partie de son équipe, y soient invités ?

 

Une lettre va être envoyée dans ce sens à Sidaction. Une aide financière leur sera également demandée dans la perspective de pouvoir envoyer à Madagascar au moins 2 français atteint du VIH/SIDA accompagnés d’un professeur à qui l’on rendra des comptes, sachant que tout compris (avion, hospitalisation…..), le séjour coûte 10 000 €/mois/personne.

 

D’après Maître Disaine Rakotondramboahova, il serait préférable que la prise en charge des 200 malades soit faite à Madagascar pour une question de sécurité des patients et de la formule, et qu’il serait plus facile aux français de se rendre à Madagascar, que le contraire. Par contre le prêt d’appareils médicaux devra sûrement être effectué. Toutes les hypothèses vont être étudiées pour le bien-être de tous.

 

L’Association SIDAVENTURE s’engage à prendre les dispositions pour aller dans ce sens. Nous avons déjà envoyé un courrier en recommandé avec accusé de réception à Mr Sarkozy, Président de la République ainsi qu’à Mme Bachelot, Ministre de la Santé.

 

Vu la réglementation et la lenteur des démarches administratives de notre Gouvernement, il faut s’armer de patience pour arriver au but final.

 

Cette découverte est exceptionnellement importante mais il ne faut pas moins en oublier la prévention, l’information contre le VIH/SIDA car nous ne devons en aucun cas relâcher notre vigilance par rapport à ce maudit virus.

 

Sachez que pour SIDAVENTURE la priorité reste l’aide aux patients touchés par le virus du VIH/SIDA.

 

LE VRAI ET SEUL REMEDE AU VIH SIDA DECOUVERT A MADAGASCAR

LE VRAI ET SEUL REMEDE AU VIH SIDA DECOUVERT A MADAGASCAR

Depuis une décennie, une équipe de chercheurs scientifiques Malagasy s'est efforcé pour trouver une solution, voire un remède contre le VIH Sida, Cette équipe a finalement pu obtenir le fruit de ses efforts en découvrant le remède approprié. Il s'agit d'un virucide purement à la base de plantes (100%). Le traitement se base sur la phytothérapie et la durée de ce traitement est d'environ 1 mois.
L'absence totale de toxique et de bactérie a été constatée lors des tests effectués par ce groupe de chercheurs. D'ailleurs, le taux de guérison sur les 20 patients ayant subis des essais cliniques est de 100%, avec une régression totale des signes cliniques et une charge virale des malades traités. En fait, certains patients étaient en phase très critique.

Nous, avec les chercheurs et scientifiques malgaches regroupés, vous adressons cette article pour nous aider à sauver des vies.

Le monde a longtemps été à la merci du véritable fléau qu’est le VIH SIDA. Il tue des millions de personnes et laisse des milliers d’orphelins sans parler des douleurs qu’il emporte avec lui. Il est grand temps d’agir et stopper ses effets. Désormais, cela est possible après les dix années de recherches de l’équipe d’Image Appli qui ont porté ses fruits. Nous avons fait la découverte du siècle, le remède phytothérapique à base de dix plantes endémiques de Madagascar dont les étapes de vérification des plantes avant leur utilisation ont été effectuées dans les normes : le test de non toxicité, le test de non présence de bactéries, et tous ceux ayant administrés le remède sont guéris, même ceux ayant été très malades avec des charges virales très élevées. Les  résultats des tests réalisés dans différents grands laboratoires  après les traitements laissent des équipes médicales et des autorités médicales sans voix : les tests sont négatifs en charges virales. Le suivi médical des guéris est sans constat de rechute avec des dossiers d’analyses à l’appui. Nous ne sommes qu’au commencement de la route vers la victoire, nous avons besoin de vous, de votre apport pour la poursuite de l’œuvre. Votre aide quelque soit sa forme : morale, financière, matérielle, etc. … nous sera très utile pour avancer dans toutes les étapes qui  restent à réaliser. Des millions de gens vous attendent, des millions de vies peuvent être sauvées. Devenez acteur dans cet acte humanitaire.

Donnez nous la main, nous avons vraiment besoin de votre support et de votre soutien, allons construire un monde meilleur. Rejoignez notre site web :  www.positivement-votre.com et contactez nous sans plus attendre, le monde a besoin de vous.

                                     Toute l’équipe de l'association Sidaventure et l’équipe de chercheurs et scientifiques VIH SIDA.

la justice à deux vitesses

Deux personnes ont été interpellées aujourd'hui en région parisienne dans le cadre du piratage du compte bancaire personnel de Nicolas Sarkozy et placées en garde à vue à la brigade criminelle à Paris, 36 quai des Orfèvres, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information de RTL.

Il s'agit de deux ressortissants sénégalais (et non congolais, comme il était écrit précédemment), arrêtés en région parisienne, et qualifiés de "petits escrocs", selon la source proche du dossier, qui n'a pas donné d'indication sur le lieu de l'interpellation. Les policiers sont remontés jusqu'à eux grâce à des "traces informatiques", a précisé cette source.

Les suspects "ne savaient sans doute pas qu'il s'agissait du compte du président" de la République, a-t-on ajouté de même source. Ils se sont servis des coordonnées bancaires du chef de l'Etat pour ouvrir, a-t-on poursuivi, un ou plusieurs abonnements de téléphones portables. Il s'agit "d'un classique piratage informatique comme il en existe beaucoup", a-t-on affirmé en confirmant qu'il y aurait "d'autres victimes" comme c'est souvent le cas dans ce genre d'affaire.

Courant septembre, le chef de l'Etat avait déposé plainte après avoir constaté qu'une ou des personnes s'étaient servi des coordonnées de son compte bancaire personnel de Neuilly-sur-Seine pour ouvrir plusieurs abonnements de téléphonie mobile.

Le procureur de la République de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, Philippe Courroye, avait aussitôt saisi la brigade criminelle du 36 quai des Orfèvres ainsi que la brigade financière.  Moi a deux reprise j'ai déposé une plainte pour le même style de d'escroquerie, sauf quand plus j'ai donné les  noms et aussi les noms de domaines qui font le trafic ! Hier j'ai justement reçu la dernière réponse du procureur de Périgueux, comme quoi il ne donne pas suite a ma plainte !!! Alors j'ai téléphoné a l’Elysée, et là ils m'ont dit de faire un courrier a Mr Sarkozy !
A suivre….

 

la compagne d’un sans-papiers s’immole devant la prison

Ce samedi en tout début de Josiane Nardi, 60 ans avait donné rendez-vous à des journalistes de la presse locale devant la maison d'arrêt du Mans (Sarthe).  Elle voulait attirer l'attention sur le sort de son compagnon sans-papiers, Henrik Grujyan, 31 ans, menacé d'expulsion vers  l'Arménie. Elle s'est aspergée le corps d'essence avant d'y mettre le feu.

Les journalistes n'ont pas pu empêcher le geste désespéré de cette femme, qui n'avait rien dit sur ses intentions. 

Brûlée au troisième degré sur la quasi-totalité du corps, elle a été emmenée à l'hôpital du Mans puis transférée dans un état «très grave» à l'unité grands brûlés de l'hôpital de Tours. Deux  journalistes ont été également transportés en état de choc vers l'hôpital, l'un étant également brûlé à une main. «Nous avons des inquiétudes très fortes sur l'état de santé»  de Josiane Nardi, a précisé dans l'après-midi le préfet de la Sarthe, Michel Camux .

Le compagnon de la victime purgeait une peine de deux ans de prison à la maison d'arrêt du Mans pour diverses violences. Il a été transféré samedi au Centre de rétention administrative (CRA) de Rennes mais son expulsion est retardée d'au moins 48 heures «au regard du drame actuel», a indiqué le préfet de la Sarthe pour qui aucun signe «de désespoir» ne laissait présager «ce drame humain». ,

A l'appel du collectif départemental d'associations «contre l'immigration jetable», une centaine de personnes se sont rassemblées samedi après-midi devant la préfecture pour demander la régularisation de Henrik Grujyan et de «tous les sans-papiers». Elles ont annoncé leur intention de déposer un recours suspensif pour demander l'annulation de l'expulsion.

 

Les ménages payeront selon la quantité de déchets produits

Les députés ont achevé dans la nuit l'examen du projet de loi relatif au Grenelle de l'environnement. Un des amendements adoptés modifie le principe de la redevance de la collecte des ordures dont le montant dépendra du poids et de la nature des déchets rejetés.

 

«Il n'y a pas eu de recul, au contraire le Parlement a été à la hauteur du Grenelle et est même allé plus loin que se demandait le gouvernement». Le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a donné cette nuit un vigoureux satisfecit aux députés qui achevaient l'examen du projet de loi relatif au Grenelle de l'environnement. Parmi les dispositions phares adoptées par l'assemblée : la modulation de la redevance d'enlèvement des ordures ménagères en fonction de la nature et du poids des ordures rejetées. L'amendement, présenté par le Communiste André Chassaigne introduit le principe de pollueur-payeur à la collecte des ordures ménagères. Les ménages payeront en fonction de la quantité de déchets produits.

»Les collectivités ayant mis en place cette part variable par le biais de la redevance ont toutes vu le tonnage de déchet décroître de manière spectaculaire, sans que soit constaté pour autant le développement de décharges sauvages», a souligné l'élu du Puy-de-Dôme. «La taxe d'enlèvement des ordures ménagères est ressentie comme injuste car elle est indépendante de la quantité de déchets jetés», avait justifié le député en commission. Avec en moyenne un kilo d'ordure produit chaque jour par Français, l'Hexagone est un des pays les plus polluants de l'Union Européenne. «Il faut un changement de mentalité chez les vendeurs [des produits] et les producteurs de déchets », a appuyé le ministre de l'Ecologie.

Compenser les atteintes à la biodiversité

 

Dans cette optique de responsabilisation des industriels, les députés ont adopté le principe de la «compensation de la biodiversité». Lorsqu'un projet industriel porte atteinte à la faune ou à la flore, les entreprises devront compenser ces dommages. La mesure vise «à rétablir les effectifs des espèces ou variétés menacées et les superficies des milieux auxquels il a été porté atteinte». « C'est une mini révolution pour nous, ça va complètement changer notre rapport au vivant», s'est réjoui Arnaud Gossement, porte-parole de France nature environnement (FNE). «Cet article donne une valeur au vivant. Désormais, les entreprises vont devoir intégrer ce nouveau coût dans leur comptabilité avant de lancer un projet», a ajouté Arnaud Gossement.

Les députés ont aussi adopté une «éco-redevance » sur les poids lourds. Elle pourra être prélevée», à compter de 2011, sur les camions qui choisissent d'emprunter le réseau routier national non concédé plutôt que les autoroutes à péage). Cette taxe financera «les projets d'infrastructures de transport» et «sera répercutée par les transporteurs» sur leurs clients, a concédé le gouvernement aux professionnels routiers, qui voyaient d'un mauvais oeil cette nouvelle redevance. Des «aménagements de la taxe» sont aussi prévus en fonction de l'absence «de mode de transports alternatifs à la route» ou de la situation géographique de telle ou telle région. Le vote solennel du projet de loi relatif au Grenelle interviendra mardi après-midi.

Discours électoral de Sarkozy

DISCOURS ELECTORAL DE Sarkozy

 

Chers électeurs, ce qui m'intéresse le plus c'est

assurément aujourd'hui de faire entendre bien fort

votre voix. Votre situation personnelle

m'obsède. Et toutes les considérations de pouvoir,

je n'en ai rien à faire. Une fois que je serai élu, je vous

consacrerai tout mon temps et les querelles, je les

oublierai aussitôt, vous pouvez en être sûr.

Il n'y a rien de plus noble qu'une fonction élective.

Si j’ai choisi de faire de la politique, c'est pour

améliorer le sort des gens et en aucun cas pour

le pouvoir que cela procure. Mais j’aime aussi

l'idée de pouvoir apporter aux pauvres de

l'argent, car il est indéniable que l'argent permet d’acheter

le minimum vital. Mais l'argent n'est pas tout : il y a aussi

les hommes, les hommes sur lesquels on peut compter.

Il faut faire disparaître impérativement les prébendes, car

la corruption est incontestablement ce qu'il y a de plus

détestable. Et pour cela, il faut un homme honnête et

efficace pour convaincre tout un chacun d'abandonner

ces méthodes d'un autre âge qui compromettent

toute forme d'honnêteté. Si vous souhaitez vous faire

représenter par quelqu'un de sérieux, qui a des idées à é-

mettre, alors votez pour moi.

 

Relisez ce discours de politicien une ligne sur deux

Crise financière : comprendre les subprimes !!!

Bonjour,
Vous connaissez mes capacités d'analyse financière et à ce titre, il est donc logique que je vous livre les explications de cette crise des subprimes: une explication très simple pour ceux qui essayent encore de comprendre.

Alors voilà, Mme. Ginette a une buvette à Betancourt, dans le Pas de Calais. Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques, presque tous au chômage de longue durée.

Vu qu'elle vend à crédit, Mme. Ginette voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du 'calva' et du ballon de rouge.
Le jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale, quant à lui, pense que les 'ardoises' du troquet constituent, après tout, des actifs recouvrables, et commence à faire crédit à Mme. Ginette, ayant les dettes des ivrognes comme garantie.

Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n'est capable de comprendre.
Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, au Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d., les ardoises des ivrognes de Mme Ginette).

Ces 'dérivés' sont alors négociées pendant des années comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de 80 pays.

Jusqu’au jour où quelqu'un se rend compte que les alcoolos du troquet de Betancourt n'ont pas un rond pour payer leurs dettes.

La buvette de Mme. Ginette fait faillite.


Et le monde entier se fait avoir …

Diffuser largement puisque la presse s’obstine bizarrement a ne pas en parler

 Subjectif : DIFFUSER LARGEMENT PUISQUE LA PRESSE S'OBSTINE BIZARREMENT A NE PAS EN PARLER,,,,????????
A
diffuser largement ! Attention à ne pas toucher, car eux ne sont pas des privilégiés !!!!!!!

PREPAREZ VOUS A TRAVAILLER POUR EUX

Pour chaque député non réélu, les Français devront payer 417 120 euros = 60 mois x 6952 euros.
C'est la nouvelle indemnité chômage des députés ! Repris ce matin sur RMC par JJ BOURDIN qui souligne que les élus de la gauche à la droite sont tous d' accord !
La plupart des médias n'en parlent pas !
A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront " à vie " 20 % de ce traitement : Soit 1390 euros par mois.

Continuer la lecture de « Diffuser largement puisque la presse s’obstine bizarrement a ne pas en parler »

Fumer tue… Constat un mois plus tard

Fumer tue…constat 1 mois plus tard

Le désolant n’est pas que la république des bien-pensants voit comme une victoire l’interdiction de fumer qu’elle vient d’instaurer à grand renfort de démagogie publique et de couardise individuelle.

Le désolant n’est pas que les trottoirs se retrouvent envahis de fumeurs et jonchés de mégots au prétexte de prophylaxie dans les bars, quand il aurait suffi d’obliger les cafetiers et restaurateurs à annoncer simplement la couleur, "ici on fume", "ici on ne fume pas", pour que le problème soit résolu et la liberté de chacun préservée.

Le désolant n’est pas que le citoyen du pays des Droits de l’Homme (pouêt pouêt) considère comme tout à fait normal que son Etat légifère les comportements privés dans des espaces privés, au lieu de faire son boulot qui est d’organiser modestement la vie collective.

Le désolant n’est pas qu’on condamne les fumeurs à trembler de froid, les tables de convives à se vider d’un coup pendant les pauses, ni qu’on accepte benoîtement la falsification des photos de Bogart, de Prévert, Buñuel, Lucky Luke… pour ne pas donner le mauvais exemple à nos chers bambins tant qu’ils sont encore à l’âge innocent de nos playstations, échangeant d’un coup de joystick trois sabres et une mitraillette contre un bazooka pour exploser la gueule d’un méchant quelconque.

Le désolant n’est pas de voir notre monde, celui dont on vient et qu’on devrait transmettre le plus espérant et le plus vrai possible, se rouler complaisament dans tous les mensonges, toutes les veuleries, tous les petits arrangements avec les ruines de l’âme.

Le désolant c’est de subir depuis une semaine la trogne de la commère pleins poumons de la république assénant toutes les plus rutilantes ignominies qu’on puisse espérer ramasser dans les caniveaux de la sottise des siècles, et de se dire qu’elle n’aura même pas les couilles de prendre la seule mesure apte à assurer l’avènement de ses rêves d’oie gavée : décréter légal l’assassinat des fumeurs, l’abattage salutaire en masse ou au coup par coup de tous ces salopards qui n’ont cessé depuis 50 ans de nuire gravement à leur entourage sans se gêner ! Putain ! l’espérance de vie des Français pendant ce temps n’a progressé que de 25 ans !

Sus aux fumeurs qui persistent, je dis !