WIMAX: des puces SEQUANS inside

La start up française SEQUANS est elle en train de bâtir une réelle succes story ? Elle vient en tout cas de boucler un nouveau round de financement en levant 24 millions de dollars auprès d’un tour de table dirigé par le fond d’investissements Kennet Venture Partners.

Les actionnaires actuels, dont Add Partners et Vision Capital, ont également participé à cette levée de fond, qui doit permettre à SEQUANS Communications d’investir massivement dans le développement du WIMAX mobile, enjeu stratégique des prochaines années.

Fondée en 2003 par Georges Karam, ancien directeur technique d’Alcatel Telspace, qui fut le leader français des faisceaux hertziens, la société a déjà développé des puces ASIC conformes aux normes IEEE du WIMAX fixe, certifiée par le WIMAX forum. Elle se concentre actuellement sur la version mobile, qui intéresse des acteurs comme Free, et entend accéler son développement international.

Le WIMAX mobile, poussé également par Intel, est un candidat très sérieux pour prendre à terme la succession des réseaux de type UMTS.