Google va-t-il sauver les groupes de presse ?

Google va-t-il sauver les groupes de presse, après les avoir mis en difficulté ?

Google est en effet en train de capter la majorité des revenus publicitaires sur Internet, notamment grâce à son système Adsense, une vraie machine à cash. Mais cet argent ne tombe pas de nulle part. Il est en fait pris sur les budgets pubs traditionnels, qui sont d'habitude alloués aux médias traditionnels: TV, Presse, radio, affichage.

 

Et la presse fait grise mine. Les recettes publicitaires du secteur sont en effet en baisse sensible. Certains titres pourraient faire faillite dans quelques mois, et ce dans tous les pays du monde. D'autres s'en sortiront en accélérant leur mutation internet.

Sur ce constat, Google vient d'avoir une idée de génie: devenir tout simplement la régie publicitaire de référence mondial pour l'ensemble des médias, et prélever au passage sa commission sur l'ensemble des flux financiers de la publicité. Il s'agit du premier pas officiel du géant de l'internet en dehors de son terrain de jeu habituel !

Plusieurs groupes de presse américain, et non des moindres, le New york Times, le Boston Globe, le Washnignton Post, ont déjà accepté de tester le nouveau système, et ainsi de publier des publicités papier pour des clients de Google. Cela suffira-t-il pour les sauver tous ?

6 réflexions sur « Google va-t-il sauver les groupes de presse ? »

Les commentaires sont fermés.