Que penseriez-vous d’une invitation à grignoter ???


Mesdames Messieurs, le bon Dyonisos vient à votre secours, à vous qui êtes adeptes du grignotage, avec un article qui j’en suis convaincu va vous remettre du baume au cœur.

 

J’entends d’ici votre médecin vous interdire cette pratique et froncer le sourcil lorsque vous montez sur sa balance.

Je vois aussi très bien votre diététicienne s’arracher les cheveux, en prenant votre tour de taille et malgré le fait qu’elle tire sur le centimètre de couturière, se rendre à l’évidence… Vous vous-êtes arrondis !!!

 

Mais diable qu’avez-vous donc fait ! Est-ce la faute de vos en-cas pris à longueur de journée ? Eh bien une étude très sérieuse tendrait à prouver le contraire. Du moins d’éminents nutritionnistes parleraient de bon et mauvais grignotage.

Ils affirmeraient même que de se nourrir entre les repas, pourrait s’assimiler à un véritable geste de santé !

La mauvaise pratique selon eux consisterait à se jeter sur tout ce qui traîne dans le réfrigérateur et placards. 

Mais n’oubliez pas, que c’est vous qui y avez placé des cochonneries !

Ainsi, exit les barres chocolatées, pâtisseries de boulangerie, cacahuètes, biscuits apéritif, chips, glaces, bonbons et céréales sucrées etc.

Préférez les fruits secs en sachets, yaourts nature (pas forcément allégés) et même si vous l’appréciez quelques carrés de chocolat noir (excellent pour le stress et l’apport en magnésium également).

Si vous êtes plutôt adeptes du salé, optez pour des biscottes, éventuellement avec une noisette de margarine (on en trouve d’excellentes à l’heure actuelle), des crudités, un bol de soupe de légumes, voire un morceau de fromage allégé en matières grasses.

Pensez également à mâcher le plus longuement possible, pour favoriser la sensation de satiété.

Enfin, n’oubliez surtout pas d’accompagner vos en-cas d’une boisson du style, eau, tisane, ou thé.

 

Si vous appliquez ces quelques principes à vos habitudes de grignotages journaliers, les nutritionnistes à l’origine de l’étude sont formels : La fréquence de vos apports alimentaires n’influera absolument pas sur votre prise de poids.

Mieux elle vous permettra même de la contrôler !

En effet, de petites quantités avalées régulièrement au cours de la journée empêcheraient d’avoir trop faim au moment des repas principaux.

 

Bien entendu il faut garder à l’esprit que certaines personnes sous l’emprise du stress, de l’anxiété, ou de l’ennui sautent le pas et deviennent boulimiques et que dans ce cas très précis il convient de consulter.

 

Alors, on grignote dès demain ???

 

 

 

Et si le traitement de l’obésité était déjà en nous ???


 

Décidément, le monde de la recherche scientifique, n’a pas fini de nous étonner et je trouve que l’on ne parle pas assez des équipes de recherches, qui travaillent d’arrache-pied, pour améliorer notre confort et surtout celui des personnes atteintes de pathologies diverses.

 

Comment ne pas louer en effet, la découverte extraordinaire de chercheurs belges, qui viennent de découvrir les propriétés très intéressantes d’une bactérie, présente depuis toujours dans notre système intestinal, mais dont on ignorait jusqu’alors le rôle.

Cette bactérie répondant au nom barbare de "akkermansia muciniphila", vivrait dans le mucus de la paroi intestinale et y jouerait un rôle de "barrière", afin de diminuer l’accumulation de graisses et par extension de l’obésité !

 

"Akkermansia muciniphila", représenterait dans l’intestin de 3 à 5%, de l’ensemble des autres bactéries (environ 500), mais selon les chercheurs, elle serait nettement moins présente chez les personnes en surpoids ou encore diabétiques.

 

Il n’en fallut pas plus à ces scientifiques, pour imaginer que l’on puisse introduire cette bactérie dans le système intestinal des personnes qui en seraient déficientes.

Ils ont donc tenté l’expérience sur des souris de laboratoire obèses, en leur administrant la bactérie, ainsi qu’en ajoutant dans leur régime alimentaire des prébiotiques, nutriments qui favoriseraient le bon développement des bactéries.

 

Le succès fut au rendez-vous, car l’ensemble des souris traitées auraient non seulement perdu du poids, mais secrété à nouveau cette hormone, qui fait défaut aux diabétiques : L’insuline.

 

Les études en outre ont démontré que nombres d’autres pathologies, pourraient-être liées à des carences en bactéries intestinales telles que la stéatose hépatique, qui se caractérise par une accumulation trop importante de graisse dans le foie.

 

Bien entendu, les chercheurs belges mais aussi des français, tentent de percer les mystères des bienfaits ou méfaits des autres bactéries intestinales, afin de traiter, pourquoi ne pas rêver, une majorité de maladies chroniques dans un avenir proche.

 

Il faudra certainement de nombreuses années et des heures de recherches, pour que les scientifiques puissent passer avec leurs expérimentations de l’animal à l’homme, mais tous les espoirs sont désormais permis.

 

 

Un hamburger assassin ???

 

Il existe bien des manières de se suicider, mais certains candidats américains de cette pratique, n’hésitent pas à le faire par l’alimentation !

En effet un fast-food de Las Vegas le "Heart Attack Grill", littéralement "Grill crise cardiaque" revendique dans ses slogans distribuer je cite, des hamburgers "Bons à en crever"…

 

Les hamburgers vendus sont les plus caloriques du monde, avec un poids de 1,5 kilos chacun et non moins de 10.000 calories ! Quand on sait que le nombre de calories recommandées pour le commun des mortels est de 2000, il y a là matière à s’inquiéter…

D’ailleurs le concept du "Bon à en crever" se vérifierait, car nombre d’adeptes de ces orgies alimentaires "hamburgesques", seraient contre toute vraisemblance bel et bien décédés à cause de ces excès monstrueux de calories.

C’est le cas de John Alleman, terrassé par une attaque cardiaque devant l’établissement… Une grosse perte pour "Heart Attack Grill", qui perd là sa mascotte, celle là même dont les caricatures ornaient les menus du fast-food et même des tee-shirts.

Une autre personne de 29 ans à peine, adepte des menus hypercaloriques du restaurant, était elle aussi décédée d’une crise cardiaque deux ans plus tôt et accusait au moment de sa mort, le poids impressionnant de 260 kilos.

Pour tenter de minimiser, le propriétaire du fast-food aurait attiré l’attention sur les antécédents cardiaques des parents de John Alleman, décédés d’une attaque alors qu’ils étaient tout juste âgés de 50 ans.

 

Par contre la publicité de mauvais goût que fait "Heart Attack Grill" pour son gigantesque hamburger reste inchangée, allant même sur son site internet, jusqu’à parler de "régime hypercalorique".

Le menu complet s’enrichissant en prime d’une gigantesque portion de frites, de sodas géants et tenez-vous bien de cigarettes sans filtre !

 

Comble du mauvais goût et comme pour narguer la dangerosité du repas proposé dans le fast-food, les serveuses sont habillées en infirmières ! On ne dit pas par contre, si ces charmantes demoiselles sont initiées aux gestes de premiers secours en cas d’indigestion des clients ! 

 

Espérons enfin que ce genre d’établissement ne se généralise pas dans notre  beau pays de France.

 

 

Le Viagra pourrait-il venir au secours des personnes obèses ?

 


Depuis la nuit des temps, les chercheurs rivalisent d’ingéniosité afin de découvrir une molécule capable d’efficacité contre l’obésité… Il faut savoir que le surpoids quand il devient chronique, tue d’avantage à l’échelle mondiale que la malnutrition.

Le mécanisme de l’obésité est quant à lui connu et réside dans un processus naturel de transformation des cellules de ce que l’on appelle le "tissus adipeux". Les cellules responsables du stockage de la graisse sont nommées adipocytes blancs. Ensuite on retrouve chez les nouveau-nés ou encore les animaux qui hibernent, des adipocytes bruns, qui eux ont la particularité de brûler les lipides.

De récentes découvertes ont permis de mettre à jour l’existence des adipocytes beiges, présents chez les adultes, qui bien qu’ayant une origine différente, ont les mêmes fonctions que les cellules brunes. Ils s’agiraient en fait d’adipocytes blancs qui deviendraient beiges.

Pour résumer et ne pas rentrer dans de fastidieux détails techniques, disons que chez les personnes souffrant d’obésité sévère,  le processus de transformation ne se ferait pas correctement.

 

Mais voilà que par le plus grand des hasards, des scientifiques se seraient aperçus qu’un médicament destiné à traiter des troubles de l’érection chez certains sujets, s’avèrerait également efficace contre l’obésité.

Vous l’aurez bien évidemment compris, ce médicament n’est autre que le Viagra !

Cette petite pilule bleue crée à l’origine pour combattre l’angine de poitrine, s’était aussi montrée bénéfique, comme traitement chez des sujets victimes d’hypertension et voilà qu’aujourd’hui elle pourrait venir en plus au secours des gens obèses !

 

Des scientifiques Allemands de l’université de Bonn, dont la notoriété et le sérieux ne sont plus à démontrer, auraient en effet affirmé que le "sildénafil" (principe actif du Viagra), détiendrait le pouvoir de transformer les mauvaises cellules graisseuses en d’autres capables de brûler de l’énergie.

Ils auraient obtenu des résultats probants dans leur laboratoire, en administrant du Viagra durant une semaine, à des souris que l’on soumettait parallèlement à un régime hypercalorique destiné à les rendre obèses.

Eh bien ces charmants rongeurs, auraient malgré tout gardé une ligne parfaite !

 

Il semblerait pour conclure que les adipocytes blancs responsables du stockage des graisses, se transformeraient sous l’effet du Viagra en adipocytes beiges, qui au lieu de stocker les lipides, produiraient un effet de chaleur capable de faire fondre "le gras" des cellules adipeuses blanches.

 

Par contre les chercheurs en sont encore au stade de la découverte, en ce qui concerne les pouvoirs miraculeux que semble posséder la pilule bleue. Il est donc prématuré de supposer que l’on en vienne à délivrer systématiquement ce médicament pour traiter les problèmes d’obésité, même si tous les espoirs semblent selon les scientifiques permis.

.