OSOYA : aurait-on enfin trouvé LA solution minceur efficace et durable ?

La plupart des femmes ont déjà tout essayé pour perdre les petits bourrelets disgracieux qui viennent se placer sur le ventre, les fesses, les genoux et parfois même partout !

Ces femmes ont déjà testé toutes sortes de régimes à la mode : les Dukan, les Cohen, les hyper protéinés, les régimes dissociés, la chrononutrition… tout y est passé ! Et au prix d’efforts parfois surhumains, elles ont péniblement perdu des kilos qu’elles ont repris très rapidement…

 

Certaines ont craqué pour les petites pilules rouges trouvées sur internet, qui ont des « vertus amaigrissantes incontestables » : On voit généralement des stars qui en ont fait l’expérience et qui ont perdu 30 kg en 2 mois !  Inutile de vous dire à quel point on est dans la supercherie, voire même l’escroquerie…

 

Les hommes aussi sont concernés par les problèmes de poids. Même s’ils le clament moins haut et fort que les femmes (question d’orgueil ! ), ils suivent des régimes et tentent de perdre leur petite « brioche » très moche par le biais de régimes alimentaires, et le problème est le même que chez les femmes : dès qu’ils arrêtent leur régime, le gras revient immédiatement se réinstaller !

 

Pour (re)sculpter son corps, on pense également au sport. Sauf que lorsqu’on n’est pas habitué à faire du sport régulièrement depuis la prime jeunesse, il est très difficile de s’y mettre ! Les dirigeants des salles de sport en témoignent : Les inscriptions sont très nombreuses début janvier (les fameuses bonnes résolutions…), les nouveaux clients viennent quasiment tous les jours, puis un jour sur deux, puis une fois par semaine jusqu’au moment où on ne les revoit plus jamais !

 

Après avoir fait toutes ces tentatives, on arrive au triste constat qu’on ne pourra pas y arriver seul… Plusieurs nouvelles solutions s’offrent alors à nous :

– Le nutritionniste qui, dans le cadre d’un suivi régulier reste un allier de taille !

– Les machines vibrantes qui décuplent l’effet du sport : Un vrai désastre si on a des problèmes de dos…

– Les appareils de palper rouler : très douloureux mais néanmoins efficaces au bout d’un grand nombre de séances…

 

Beaucoup ont dépensé des sommes folles pour perdre leurs bourrelets, mais le constat reste toujours le même : c’est difficile, parfois douloureux, le processus est lent et même si on arrive à perdre, on reprend toujours !

 

Alors aujourd’hui, on voulait vous parler d’OSOYA qui propose une méthode d’amincissement sur-mesure révolutionnaire !

Vous choisissez la ou les zone(s) à sculpter et OSOYA s’occupe de tout ! C’est l’association de 4 machines aux technologies innovantes qui font que les résultats sont spectaculaires ! Le principe est assez logique : On va détruire les cellules graisseuses puis on va favoriser leur élimination  par le biais de stimulations sanguine et lymphatique.

 

Les machines anti cellulite promettent de faire fondre les bourrelets résistants avec un résultat durable.  C’est grâce au froid qu’OSOYA va détruire vos cellules graisseuses : Si vous choisissez de perdre du ventre, la technicienne va passer une sorte de sonde dont l’extrémité est à une température de -8 degrés, sur votre ventre… Curieusement c’est sans douleur , voire même agréable comme un massage !

Et chose époustouflante, plusieurs centimètres peuvent être perdus dès la 1ère séance… !

Les cellules sont ainsi détruites, la technicienne va alors utiliser une autre machine qui aidera à l’élimination de ces dernières. Élimination qui se fait ensuite naturellement dans les 15 jours qui suivent.

 

On peut ainsi décider de sculpter le ventre, les fesses et la culotte de cheval, mais aussi des zones plus spécifiques comme les genoux ou le double menton… A vous de choisir !

 

Chaque cas est traité individuellement en fonction des besoins et personne ne réalise le même parcours.

 

Nous sommes plusieurs reporters de C4N à avoir été invité à tester les machines et les résultats sont impressionnants : selon les personnes entre 3 et 7 centimètres perdus en 1 séance !!!

 

Alors, si l’une de vos bonnes résolutions de l’année 2015 est de perdre ce  vilain bourrelet autour du ventre, sachez qu’il existe une véritable solution qui fonctionne et qu’elle est désormais à portée de mains !

 

Le premier Centre OSOYA ouvre ses portes le 6 janvier 2014 à Neuilly-sur-Seine, un second Centre ouvrira dans les jours qui suivent à Paris dans le 15ème ard, puis il y en aura beaucoup d’autres dans toute la France !

 


www.osoya.com

SAMSUNG en danger ?

La division mobile du géant de l’électronique Sud Coréenne Samsung est entrée dans une phase de fortes turbulences, à tel point qu’une grande partie de son état major pourrait être purement et simplement décapité dans les semaines qui viennent.

Samsung est en effet pris en sandwich entre le leader incontesté du segment premium, Apple, et les fabricants low cost Chinois qui sont en train de cannibaliser tout le bas de gamme.

Avec ses iphone 6 et 6+, la société Californienne a repris l’initiative et réussi le tour de force d’écouler des smartphones dont le prix atteint plus de 1000 dollars pour certains ! La marque à la pomme continue de séduire des millions de fans de par le monde, grâce à un écosystème de contenus et d’applications dont la richesse ne se dément pas : chansons, jeux, films, etc…

Longtemps chahuté par Samsung sur la taille de ses écrans, Apple a répondu de manière magistrale avec ces nouveaux iphone, dont le design élégant contribue à prolonger la dimension mythique.

A l’autre bout de la chaîne, les Huawei, ZTE,et le moins connu mais tout aussi redoutable Xiaomi, Les fabricants Chinois bénéficient d’une dynamique extrèmement forte sur leur marché domestique, et bien sur d’un coût de fabrication défiant toute concurrence. Cette dynamique leur permet désormais de passer à l’offensive, avec succès, sur d’autres marchés, notamment en Europe.

Il n’est dont pas impossible que Samsung perde sa première place mondiale dans les 2 années qui viennent, au profit d’une fragmentation beaucoup plus forte du paysage des fabricants. Citons également dans la course Lenovo, TCL, LG, et … Microsoft qui s’accroche toujours après le rachat de la division mobile de l’ancien numéro 1 mondial, Nokia. Quant à ce dernier, il tente de relancer des produits Androïd, en s’appuyant sur des fabricants … Chinois !

Si vous êtes séduits par les nouveaux smartphone Chinois, précipitez vous pour voir les mobiles Huawei proposés par Orange.

 

 

Cet article a été écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.

L’emploi en France

Le marché de l’emploi en France se porte mal, ce n’est pas un scoop. A la succession des fermetures d’entreprises (grandes ou petites) pour des raisons financières, bien plus qu’économiques, s’ajoute le problème de la précarisation de l’emploi. Les contrats sont de moins en moins sécurisés, au nom de la flexibilité, et les temps partiels se multiplient.  

Evolution depuis trente ans.  

En fait, le premier point à noter lorsque l’on évoque l’évolution du marché de l’emploi dans l’Hexagone, est le fait de la raréfaction de l’emploi. Alors que le nombre de postes à pourvoir a augmenté de 3,5 millions sur une période allant de 1975 à 2007, le nombre de travailleurs potentiels a, lui, cru de 5 millions. Il reste donc mathématiquement 1,5 millions de personnes sur le carreau. Avant même d’évoquer une quelconque crise de l’emploi, ce chiffre montre la non anticipation politique de l’évolution de la courbe démographique.  

Dans le même temps, le secteur industriel, autrefois grand pourvoyeur d’emploi, a considérablement chuté, au profit d’autres pays où la main d’œuvre s’avère être moins coûteuse. Les délocalisations prônées par des logiques capitalistes spéculatives ont ainsi exclu du monde du travail toute une population pas ou peu qualifiée.   

La volonté de confort et les logiques de (sur)consommation ont en revanche contribuées à faire croître le secteur tertiaire et l’industrie des services. Ceci faisant également évoluer le statut de l’employé, d’ouvrier à employé qualifié, voire cadre.  

Les femmes travaillent plus. Les grandes entreprises débauchent.  

Point positif de cette évolution, les femmes travaillent autant que les hommes et ne sont plus cantonnées aux ingrates tâches relatives au foyer. Néanmoins, la grille des salaires reste à revoir, l’écart entre homme et femme pour le même poste n’étant toujours pas justifié.  

Si le nombre de travailleur indépendant diminue, quoique le statut d’auto-entrepreneur vienne légèrement contredire ce chiffre, le nombre de travailleurs embauchés dans les entreprises de plus de 500 personnes est globalement négatif. C’est donc du côté des petites entreprises qu’il faut chercher le dynamisme dans l’emploi.  

Mais là encore, une étude récente publiée par une start-up Française en juillet dernier (starofservice.com), et exclusivement centrée sur les petites entreprises, nous montre que la plainte la plus récurrente des entrepreneurs et chefs de petites structures est justement… La difficulté à embaucher.  

A l’heure où le pôle emploi et ses administrations connexes semblent plus enclines à vendre de la formation qu’à réellement trouver de l’emploi, il conviendrait sans doute de s’intéresser aux PME, artisans ou TPE françaises, qui souffrent financièrement, et qui, pourtant ont la clientèle potentielle et les idées nécessaires à la génération de nouveaux emplois.   

De nombreuses offres sont en effet proposées, comme par exemple sur le site jobtonic.fr

Keynote Iphone 6 : Apple a frappé très fort !

Apple par le biais de son président Tim Cook a renoué avec ses shows de légende au cours desquels Steve Jobs avait pris l’habitude de stupéfier le monde entier pour annoncer la sortie de produits devenus désormais légendaires : mac, imac, ipod, iphone, ipad, …

Des produits toujours plus incroyables, faisant émerger de nouveaux usages, attirant des fans toujours plus nombreux qui font aujourd’hui d’Apple une des sociétés les plus puissantes du monde.

La Keynote du 9 septembre a vu ainsi réuni les ingrédients qui ont permis au mythe de grandir années après années : annonce de la sortie des iphone6 et iphone6+, prestation du groupe lui aussi légendaire U2 avec sortie mondiale exclusive de leur nouvel album offert au 500 millions de possesseurs d’appareils mobiles apple !

Et surtout annonce, et c’est une première depuis le décès du fondateur, d’un nouveau produit, la Apple Watch, et son écosystème de surveillance de la santé personnelle. L’avenir dira si ce produit transformera l’industrie bijoutière comme l’ipod a disrupté l’industrie musicale, l’iphone l’industrie de la téléphonie, et l’ipad devenu le concurrent de nos … bons vieux ordinateurs.

Alors évidemment les détracteurs nous diront que ces produits sont coûteux, que leur hardware est parfois à la traîne sur la concurrence, que le monde fermé d’Apple nous enferme dans sa prison dorée. 

Mais qui pourra nier que les concurrents de la firme à la pomme ne font que copier et recopier, parfois pâlement, ce qui sort du fameux Made in California ? A commencer par Samsung, l’autre géant des Smartphones. Ou encore Microsoft, qui tente un dernier come back, avec le rachat de Nokia, l’ex numéro 1 du secteur : pour découvrir le dernier Lumia, aller sur cette page.