Petite ville de l'est, située dans le nord-franche-comté, LUXEUIL LES BAINS est connue des curistes pour ses thermes et ses eaux chaudes, ses belles maisons anciennes ornées de mascarons et autres gargouilles, (et pour l'une d'elle, le plus ancien balcon de pierre suspendu en France), mais aussi pour ses dentelles si fines.

Mais ses sous-sols cachent d’autres trésors.

Actuellement, le centre ville est "éventré" pour cause de recherches archéologiques.En effet, des travaux de réaménagement de parking ont conduit les services de l'INRAP (Institut National de Recherches en Archéologie Préventive) a intensifier les fouilles.

Tout l'été, les touristes et autres curieux pouvaient aller voir et photographier l'avancement des travaux, constater le bon état de certains sarcophages, et imaginer ce que pouvait être l'ancienne bâtisse en découvrant les vestiges de l’église Saint-Martin.

Une cinquantaine de sarcophages a été mise à jour, quelques uns contenant des squelettes. L’hypothèse d’une crypte mérovingienne sous le chœur de Saint-Martin serait accréditée par les textes anciens et les indices archéologiques. Cette crypte cache-t-elle la dépouille du grand abbé de Luxeuil, Valbert, plus connu dans la région par son ermitage? Mais il faut déjà s'assurer de la réelle existence de cette crypte.

Reste aussi à confirmer et évaluer l’implantation de l’établissement de Colomban dans l’agglomération antique.L'abbaye mérovingienne fondée dans les années 590 par le moine irlandais Colomban n'a sans doute pas encore livré tous ses secrets.

 

 http://www.inrap.fr/via_podcast/p-1378-Luxeuil_Le_monastere_merovingien.htm  

 

aza_riversaone_luxueuil.jpg